mercredi 3 octobre 2007

"Pétition contre l'ADN" ou la peur très française de la science

La pétition intitulée touchepasamonadn.com (inspirée de touche pas à mon pote pour les plus jeunes) est tout ce que l'on peut trouver de plus réac et irréfléchie. Une pétition énonçant des arguments très légers et vagues avec une liste de signataires regroupant aussi bien des hommes morts politiquement ( Villepin, Royal, Jospin) , des pseudo philosophes préferant les soirés médiatiques aux réflexions profondes (Bernard Henri Lévi) ainsi que différents scientifiques sachant bien mieux communiquer et se vendre qu'effectuer de réels travaux scientifique (Axel Kahn) et sans oublier les humoristes sans talents (Michel Boujenath).

Bref tout ce beau monde qui prefère se vendre, apparaître à la Télévision, donner des leçons aux autres et flatter leur orgueil et boire du champagne plutôt que d'engager un vrai débat un peu plus compliqué que leur reflexions quotidienne s'est réunit ici.

Cette pétition nous parle de trois problème fondamentaux, qu'ils convient de remettre à leur place.

"Tout d’abord, des problèmes d’ordre éthique. En effet, l’utilisation de tests ADN pour savoir si un enfant peut venir ou non rejoindre un parent en France pose d’emblée cette question : depuis quand la génétique va t’elle décider de qui a le droit ou non de s’établir sur un territoire ? Au-delà, depuis quand une famille devrait-elle se définir en termes génétiques ? Sont pères ou mères les personnes qui apportent amour, soin et éducation à ceux et celles qu’ils reconnaissent comme étant leurs enfants."

Les auteurs de cette pétition n'auront sans doute pas remarquer que la génétique n'est pas une fin en soit. On ne va pas permettre à telle ou telle personne de rentrer en France en fonction de son ADN, mais en fonction de sa filiation qui est prouvée par l'ADN. Au final le critère retenue, est un critère de parenté et n'as rien a voir avec un critère génétique. Pourquoi cela serait il choquant pour entrer dans un pays, et pas pour percevoir un héritage ?

Il convient aussi de rapeller que le sexe d'une personne, est une expression de l'ADN d'une personne. A partir de ce moment, tout mention du sexe, d'une personne résulte d'un critère génétique. Ainsi la loi sur la parité homme femme pourrait se traduire par : nombre égaux de personnes ayant les chromosomes XX et les chromosomes XY. Soulever la peur de l'ADN est donc un argument très léger.

Cette partie résume aussi le problème à Parents-Enfants. Pour nous appitoyer, on nous fait croire que tout les test se dérouleront sur des petits enfants restés au pays, pendant que leur parents travaillent en France. Mais ces test se dérouleront aussi largement, sur les parents et enfants adultes ainsi que frères, soeurs, oncles et tantes.

"Enfin, cet amendement s’inscrit dans un contexte de suspicion généralisée et récurrente envers les étrangers qui en vient désormais à menacer le vivre ensemble. Car tout le monde s’accorde à dire que la fraude au regroupement familial ne peut être que marginale au regard des chiffres d’enfants annuellement concernés et au regard de l’absence de raison substantielle qu’il y aurait à frauder dans ce domaine. En effet, quelle étrange raison pousserait les immigrés à faire venir massivement dans notre pays des enfants qu’ils sauraient ne pas être les leurs ? Autrement dit, l’amendement instaurant les tests ADN n’a pas pour fonction de lutter contre une fraude hypothétique mais bien de participer à cette vision des immigrés que nous récusons avec force."

On a l'amalgame classique d'une large partie de la gauche réac, la porte n'est pas grande ouverte aux immigrés = peur de l'immigrés et racisme.

Le reste de ce paragraphe est affligeant de naïveté feintée. La personne déjà installé en France aurait interêt à obtenir des faux papiers prouvant la faternité ou autre afin de lui faciliter les démarches pour venir en France, en échange de monnaie sonnante et trébuchante. Simple mais terriblement élementaire.

Quant aux débat sur la marginalité de la fraude, il est tout simplement absurbe. Ce n'est pas parcequ'un fait un marginal qu'il ne doit pas être traité. Il n'est même pas besoin de citer d'exemple.

"Nous sommes donc face à un amendement qui, sur les plans éthique, scientifique et du vivre ensemble introduit des changements profondément négatifs. C’est pourquoi, nous, signataires de cette pétition, appelons le Président de la République et le Gouvernement à retirer cette disposition, sous peine de contribuer, en introduisant l’idée que l’on pourrait apporter une réponse biologique à une question politique, à briser durablement les conditions d’un débat démocratique, serein et constructif sur les questions liées à l’immigration."

On est dans l'approximatif, on mélange différent plans (en quoi ce changement est scientifique, c'est simplement l'utilisation d'un outils technologique), et en assenant sans autres explications que ce changement est "profondément négatif" car on apporte une réponse biologique à une question politique. Ainsi depuis quand l'utilisation de la science est par l'état n'est pas correcte ? L'état ne devrait pas effectuer de test de mesure de la pollution, car on utiliserait un outil scientifique ?

Une pétition très légère, mais qu'un nombre impressionnant de gens se sont empressés d'aller signer sans même la lire, simplement en pensant bien faire. Il est aussi affligeant qu'un grand nombre de personne s'empresse de dénoncer cette pétition sur l'ADN, alors que la règle d'immigration par quota de grandes régions, pour le coup réellement discriminatoire passe sans gros problèmes. On en concluera donc que les français ont peur de tout ce que peut apporter la science de nouveaux et le rejette en bloc sans autres formes de procès.

Edit: en ce qui concerne le coût du test ADN, il est remboursé par l'état français si celui ci est valide.

4 commentaires:

Jerome in Paris a dit…

Cette pétition, je la signe les yeux grands ouverts, et aucun des pauvres arguments (plutôt hors sujets, d'ailleurs, ne répondant pas vraiment aux critiques de la pétition) que vous y opposez ne me fait frémir sur mes positions.

Sans compter que faire payer à des gens qui fuient la misère de leur pays un test ADN probablement pas donné, c'est ajouter de l'abject à l'abject.

Jerome in Paris a dit…

Ah ! J'ai parlé un peu vite en fait.
Parce que je pensais que vous parliez de la pétition de Charlie Hebdo alors que vous parliez de la pétition de touchepasamonadn et que Philippe Sarre parlait de celle de SauverLaRecherche.

Bref, ça pétitionne dans tous les sens, ce qui n'est pas très étonnant vu l'abjection de ce projet de loi. Heureusement que des hommes de droite n'oublient que l'humanisme devrait nous animer tous, quelles que soient nos convictions politiques.

Héloïm Sinclair a dit…

Que d'amalgames dans votre billet.

Cette introduction de test ADN dans le cadre du regroupement familiale transgresse la loi sur la bioéthique, et sera sans doute censurée par le conseil constitutionnel.

Le texte que vous avez commis, n'incite pas au recul, mais à la confusion.

Jemila Jupandin a dit…

Je vous félicite d'exister.
Ca détonne un peu dans le concert de bêlements bien-pensants. Y'a qu'à voir les commentaires des 2 gauchos de service : pas possible, ils sont partout, zont que ça à foutre, eux et leurs potes, polluer le net ? Par qui sont-ils donc payés ?

Sinon, que dire de cette pétition-à-la-con ? (pléonasme)
Qu'elle ne représente que ceux qui l'ont signée : si on estime à 40 millions les Français en âge de penser, ces 300000 abrutis atteignent royalement 0,75% ;-)
S'ils créaient un parti, ils ne feraient même pas d'ombre aux cocos.
Et quand je dis 300000, je suis très sympa : car que demande-t-on au signeur pour prouver qu'il est lui-même, qu'il existe, et qu'il n'a signé qu'une fois ? Rien, merci.
Je me suis amusé à signer sous des noms absurdes ou ahurissants, avec des adresses mail imaginaires, tout ça depuis le même PC et la même connexion. C'est passé comme une lettre à la poste (je parle des jours où il n'y a pas grève).
Bin oui, qu'importe qu'on soit de mauvaise foi, puisque c'est pour la bonne (?) cause.

Allez, pour finir : sur la page d'accueil s'étalent les noms de "célébrités" (ah quand c'est TF1 c'est mal, mais là, c'est bien...) dont certains sont même surlignées en jaune... Par exemple le désormais inévitable et pénible Lilian Thuram. Mais où est donc le reste des footeux ? Et tous les autres "people" ? Sportifs, acteurs, chanteurs, écrivains, animateurs télé, H/F politiques... On devrait faire la liste énoooorme de ceux qui n'ont pas signé, ça serait tordant ;-)

Bref, cette pétition est une mascarade, une manipulation démagogique. Initiative d'extrême gauche, comme d'hab, avec les bobos qui emboîtent le pas. Courageusement.

(Conseil amical : soignez votre orthographe et votre syntaxe, c'est bête mais ça décrédibilise)